fbpx Skip to main content
Les lois du temps
Les lois du temps

Il existe d’innombrables lois de la gestion du temps. Chacune a ses spécificités et ses facilités de mise en place.

Dans cet article je vous ai choisi 10 lois de gestion du temps (ou méthodes ou théorèmes si on peut dire) que vous pouvez appliquer pour améliorer votre productivité et l’énergie que vous mettez sur vos projets.

Ces lois vous permettront d’abattre de grandes quantités de travail en un temps record pour une fatigue normalement minimale.

Nous creuserons par la suite chacune de ces lois dans des articles dédiés.

Loi de Parkinson

Le concept de la méthode de Parkinson est que le temps se dilate de manière à occuper tout l’espace qu’il est censé occuper.

Vous n’avez rien compris ? En pratique, cela signifie que vous accordez des budgets de temps (à l’avance) pour vos activités. Par conséquent, la réalisation de celles-ci se fera en fonction du temps adapté pour elles.

A l’inverse, si vous ne planifiez pas de temps pour réaliser une tâche, elle occupera alors tout l’espace temps non planifié de votre emploi du temps.

Exemple:

Vous avez un rapport à réaliser ce matin. Vous n’estimez pas le temps nécessaire et vous commencez sa réalisation. Au bout de quelques minutes, une notification capture votre attention, votre chef vous envoie un email.

Vous commencez à y répondre, puis vous reprenez un autre email.

Vous faites une pause et vous reprenez sur le rapport. Puis etc etc… A la fin de la matinée, vous avez fini le rapport. 4h de votre temps ont passé pour un rapport à rédiger qui prend 1h…

Si vous aviez réussi à être focus pendant 1 heure sans sauter du coq à l’âne, n’auriez vous pas réussi à réaliser un travail de qualité moins fatiguant pour votre esprit qui a sauté d’une tâche à un morceau d’une autre tâche sur la matinée?

N’auriez vous pas réussi en compartimentant votre temps à être plus efficace?

Loi de Pareto

La loi de Pareto est la loi du 80/20 que vous pouvez appliquer partout dans notre vie.

L’essentiel de vos activités prendra 20% de votre temps et l’accessoire prendra les 80% restant (et c’est valable pour votre espace et votre énergie).

Ainsi, une petite partie de vos efforts produit une grande partie de vos résultats (80% des résultats sont produits avec 20% du temps utilisé)

Ainsi, concentrez-vous sur ce 20% qui amène 80% des résultats pour vous focaliser sur les tâches à plus forte valeur ajoutée.

Loi de Murphy

La loi de Murphy nous dicte que si le pire peut arriver, il arrivera et que le temps d’une tâche est toujours sous-estimé.

Rien n’est aussi simple qu’il n’y parait

En pratique, il faut donc toujours introduire une marge d’erreur dans la planification de son temps.

De la même manière, lorsque vous travaillez sur de gros projets, pensez également à ce qui pourrait ne pas fonctionner. Vous serez alors en capacité de prévoir dès le départ des solutions de repli.

Loi d’Illich

La loi de Illich nous dicte que la productivité et l’efficacité diminuent avec le temps, car l’humain ne peut pas se focaliser constamment sur une même tâche avec la même efficacité d’une manière continue.

Par conséquent, vous devez adapter vos sessions de travail en fonction de votre rythme biologique.

Ce n’est alors de l’optimisation de la gestion de temps qui vous est propre!

Je vous conseille de trouver par itération votre seuil de travail journalier jusqu’auquel vous êtes productif.

Méthode Pomodoro

Pomodoro c’est l’alternance de session de travail et de session de repos.

Ainsi, vous pouvez en enchainer autant que vous le souhaitez. Les plus connus sont des périodes de 20 à 25 minutes de travail pour 5 minutes de repos (avec une pause longue de 15 minutes après 3 à 4 cycles).

Les périodes de repos vont permettre à votre esprit de récupérer, de vous oxygéner afin de repartir de plus belle. Ne dit on pas que Newton a découvert la théorie de la gravité en allant faire une petite sieste sous un pommier après une grosse session de travail? Malgré le repos, votre esprit en se relaxant va continuer de travailler et vous amener des solutions.

Vous pouvez retrouver le détail de mon article sur la méthode Pomodoro sur ce blog.

Laborit

D’après Laborit (1979), nous nous arrangeons spontanément pour faire

  • Ce qui nous plait avant ce qui nous déplaît
  • Ce qui est facile avant ce qui est difficile
  • Ce qui va vite avant ce qui prend du temps
  • Ce que nous savons faire avant ce qui est nouveau
  • Ce qui est urgent avant ce qui est important
  • Ce que les autres nous imposent avant ce qui est nécessaire à notre développement (l’important pour nous)

Tout cela nous pousse à jouer de facilité et ne pas attaquer les tâches les plus ardues au départ. C’est une façon de procrastiner…

En pratique, il faut donc réaliser le plus important en premier, même si cela est pénible.

Vous augmenterez ainsi votre confiance en vous en ayant des réussites.

Loi de Fraisse

La loi de Fraisse nous dit que le temps n’est pas vécu de la même manière lorsque l’on prend du plaisir à une tâche ou non.

Par conséquent, il est important d’être concentré sur la tâche et d’automatiser les fastidieuses de manière à ne plus y penser.

Je vous préconise de réaliser 1 tâche fastidieuse suivie de 3 tâches motivantes. De cette manière, vous avancerez sur vos gros cailloux tout en vous faisant plaisir avec des tâches faciles.

Launay-Duhautbout

La loi Duhaubout est celle qui nous dit qu’en tant qu’adulte, notre attention sur de grosses activités ne peut se réaliser de manière efficiente que par cycle de 90 minutes.

Ces cycles se rapprochent des cycles ultradiens de l’attention.

Je vous préconise de réaliser cet équivalent de 90 minutes avec 3 cycles Pomodoro de 25+5 😉

Mackenzie

Dans cette loi, la théorie nous confirme que prendre du temps pour planifier un projet et le réaliser, prend moins de temps que de le réaliser sans planification.

« L’action sans planification est la cause de tout échec » telle est la devise amenée par Alex Mackenzie.

1 minute de préparation permettrait de gagner jusque 10 minutes d’éxecution.

Hermel

La loi de Hermel nous indique que chaque personne est différente et que nos cycles d’efficacité sont définis par notre biologie ou encore les moments de la journée.

Il faut donc tenir compte de vos biorythmes et de vos heures d’efficacité.

Êtes vous plus productif le matin? L’après midi ? En fin de journée?

Trouver vos moments d’efficience et foncer vers une productivité plus importante. Vous réaliserez des tâches « automatiques » (trier vos mails par exemple) sur les moments de moindre efficacité prévisible.

Pour en savoir plus

Le livre « La technique Pomodoro » de Francesco Cirillo.

Fabien

About Fabien

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :