fbpx Skip to main content

La procrastination est-elle mauvaise pour la santé ?

Photo par Magnet.me on Unsplash

Se demander si la procrastination est mauvaise pour la santé est une question légitime tant celle-ci prend de plus en plus de place dans la vie des gens.

Si l’on regarde autour de soi, nous avons forcément une connaissance qui en fait trop, ou plutôt qui ne fait rien vis-à-vis de sa productivité.

Et pourtant, ces gens disent manquer de temps!

Apprendre à gérer son temps pour être le plus productif possible tout en préservant sa santé est donc primordiale. Toutefois, vis-à-vis de la procrastination et de la santé, il n’y a pas de méthode miracle si ce n’est de la stopper et de se mettre en activité sous peine de voir sa santé décliner.

Cet article traite des conséquences immédiates sur la productivité et l’organisation du personne. Il ne s’agit pas d’un article médical pour lequel je n’ai aucune compétence.

Qu’est-ce que la procrastination ?

Tout d’abord, il convient de définir ce qu’est la procrastination pour que nous puissions la diagnostiquer et y apporter des solutions.

La procrastination désigne le fait de ne rien faire, mais avec une dimension supplémentaire, celle de l’improductivité.

Car, vous pourriez décider de ne rien faire pour vous reposer, ce que je préconise dans mes formations formations et accompagnements. En effet, il n’est pas possible de rester focus chaque minute.

Notre cerveau a besoin d’avoir des périodes de répit afin de se régénérer même si ce cerveau est également celui qui va vous pousser à procrastiner dans sa recherche de l’utilisation de moindre énergie.

Seulement, la procrastination désigne surtout le fait d’être improductif vis-à-vis d’activité que l’on est censée faire et d’y préférer du divertissement par exemple.

Pourquoi les gens procrastinent ?

De nos jours, on peut se demander si la procrastination est mauvaise pour la santé. De plus en plus de gens procrastinent et certaines études montrent que la santé mentale peut diminuer. Par exemple, le QI moyen des Français a diminué de 10 points depuis les années 70. Les causes sont multiples, mais la procrastination en est une.

Et pour cause, aujourd’hui notre monde est saturé de sollicitations sonores, lumineuses et olfactives.

Les téléphones portables, l’ordinateur, la télévision, tout est fait pour capter notre attention et nous inciter à la procrastination en sus du fait que l’environnement devienne de plus en plus stressant psychologiquement et qu’il y a la volonté de fuir dans le divertissement, les activités que l’on ne souhaite plus faire dans le réel.

Des chercheurs en psychologie, des experts en gamification sont sollicités afin que les applications que vous utilisez soient de plus en plus addictives. Combien de fois êtes vous resté « bloqué » dans votre application de réseau social préféré à scroller pendant des heures?

Vous aviez perdu toute notion du temps et votre attention restant figée, stimulée par l’application. Vous avez à ce moment, malgré vos envies de faire autre chose, procrastiné..

En tout état de cause, la procrastination n’est pas sans conséquence pour la santé d’après les études menées.

Les conséquences de la procrastination sur votre santé

Il est aujourd’hui admis qu’une trop forte tendance à la procrastination détériore la santé. Cette détérioration se fait aussi bien sur l’esprit que le corps.

L’esprit

Lorsque nous parlons d’esprit, je parle de fonction cognitive. Or, les scientifiques ont remarqué que l’inactivité réduit le nombre de neurotransmetteurs.

En d’autres termes, vous réfléchissez plus lentement et cela risque de devenir le mode par défaut à force de procrastiner.

Le corps

Procrastination rime ensuite avec manque d’activité physique. Par conséquent, la procrastination rend votre corps moins apte à la dureté de votre environnement.

Pourquoi ? Moins de testostérone pour les hommes par exemple, car une activité régulière la stimule. Nous ne sommes pas faits pour procrastiner auquel cas, vous devenez faible en énergie et tout ce que vous souhaitez entreprendre devient plus difficile.

La lassitude peut s’installer en restant ensuite dans des plaisirs « immédiats » comme scroller dans votre application de sport à chercher des programmes au lieu de passer à l’action même légèrement.

Ce qu’il faut retenir

En somme, nous avons vu en quoi la procrastination est-elle mauvaise pour la santé qu’elle soit mentale ou physique. Ainsi, nous vous recommandons d’apprendre à organiser votre temps pour être plein d’énergie et profiter de votre vie à fond.

Je vous conseille également de travailler pleinement le pilier 3 de ma méthodologie ApoTime: Avoir l’intention d’Actions.

Il s’agit dans ce pilier de donner l’intention de réaliser vos actions à votre cerveau afin de le focaliser vers la réalisation et la réussite.

Pour aller plus loin

Et si vous voulez en savoir un petit peu plus: écouter mon podcast #6 : C’est quoi la procrastination dans lequel j’expose quelques compléments.

Fabien

About Fabien

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :